THOMAS RACING DEVELOPPEMENT

THOMAS RACING DEVELOPPEMENT

Peut-on rouler au Fioul ?

A la suite des récentes augmentations de taxes par le gouvernement Macron, nombreux sont ceux qui me demandent s'ils peuvent ou non utiliser du fioul domestique dans le moteur de leur voiture Diesel.

 

La réponse est non, en France. C'est non, parce que c'est interdit par la loi.

 

Bon d'accord, mais techniquerment parlant, si vous avez l'intention de faire un raid en Syldavie, par exemple ?

 

Voici quelques infos utiles :

 

En France, depuis 2011, il existe plusieurs catégories de gazoles :

 

  • Les gazoles routiers : gazole routier et gazole routier grand froid. Ils peuvent être utilisés sur la voie publique.
  • Le gazoles non-routiers (GNR) : usage interdit pour les véhicules routiers. c'est celui qui est utilisé pour les engins de chantier, les tracteurs agricoles, les bateaux.

A noter : depuis décembre 2011, l'adjonction d'esthers méthyliques d'acides gras, c'est-à-dire de produits provenant de "déchets d'abbatoirs" est autorisée jusqu'à 7 % dans les gazoles. En fait, le législateur a autorisé les pétroliers à ajouter des produits extraits de gras de boeuf ou autres produits d'origine végétale dans les gazoles. Par conséquent, les gazoles sont en partie des produits bio...

 

A l'époque, dans le milieu du développement-moteur ça avait fait un gros patacaisse parce que les constructeurs automobiles avaient accordé des garanties à leur clients sur la base d'essais réalisés avec du "bon gazole" et qu'ils devaient assumer leurs engagements avec du "gazole douteux" que le gouvernement avait autorisé en France.

 

 

Depuis 2011 également, le gazole non routier remplace le fioul domestique pour les moteurs non-routiers car sa teneur en soufre (10 ppm) est moindre (jusqu'à 1000 ppm pour certains fiouls) ce qui permet aux utilisateurs de respecter la directive européenne 2009/30/CE.  Les GNR sont des produits assez proches des gazoles routiers, mais ils contiennent probablement plus de paraffines ce qui diminue un peu leur pouvoir calorifique inférieur.  Comme le fioul domestique, ils contiennent des traceurs destinés à identifier leur utilisation illicite.

 

Le fioul domestique continue d'être commercialisé pour les applications de chauffage.

 

A part les traceurs quelles différences entre fioul et gazoles ?

 

Les gazoles ont un indice de cétane de 51 (minimum garanti 48) Le FOD (Fuel Oil Domestique = fioul) a un indice de cétane de 40. Concrètement, le fioul s'enflamme moins facilement que le gazole. La combustion se produit de manière plus tardive. En théorie, il faudrait refaire la cartographie d'injection en augmentant l'avance à l'injection (ou décaler un petit peu la pompe sur les vieux moteurs) pour tirer la quintessence du moteur fonctionnant au fioul. Mais si cette cartographie était optimisée, il deviendrait dangereux de faire fonctionner le moteur au gazole parce que la combustion se produirait trop tôt. le moteur perdrait de la puissance, surconsommerait et surchaufferait par excès de pression avant le PMH. Il y aurait aussi risque de défaillance du joint ou des vis de culasse.

 

Donc, à moins de ne plus jamais utiliser de gazole, il ne faut pas modifier les réglages d'injection. Par conséquent, le moteur réglé pour du gazole qui fonctionne au fioul, brûle le mélange trop tard. C'est un peu comme si on diminuait l'avance à l'allumage d'un moteur à essence. cela se traduit par une surconsommation de fuel par rapport au gazole. Par conséquent, le gain sur le prix au litre n'est pas totalement répercuté sur le gain sur le coût kilométrique. Parade : ajouter du Cétane Booster dans le fioul augmentera son indice de cétane. Ce produit se trouve dans le commerce.

 

De toutes façons, un pouvoir calorifique inférieur se traduit automatiquement par une surconsommation.

 

Autre problème : la teneur supérieure en soufre oblige à vidanger l'huile beaucoup plus souvent. A ne pas négliger car l'excès de souffre dégrade plus vite le lubrifiant. Il est possible que ce soufre excédentaire perturbe le fonctionnement des catalyseurs (en fait je n'en suis pas sûr, mais beaucoup de gens s'en contrefichent.)

Autre problème : le fioul ne contient pas d'additif grand froid, donc  les paraffines qu'il contient en grandes quantités figent l'hiver et ont tendance à boucher les filtres à combustibles. Parade : ajouter des l'additif "anti-figeant" en hiver permet de s'affranchir de ce type de problème.

Autre problème : les gazoles ont des additifs anti-encrassement qui ne sont pas forcément présents dans les fiouls. Parade : choisir du fioul premier, plus cher, mais meilleur, et faire régulièrement des pleins avec des gazoles de grandes marques qui contiennent plus d'additifs que les gazoles de supermarchés.

Autre problème : avec un indice de cétane plus faible, le moteur peut produire plus de particules. Presque tout le monde s'en fiche quand il s'agit de faire des économies, mais c'est possible...

 

En résumé : il y a des problèmes techniques, mais aucun n'est insurmontable et en fin de compte aucun n'est pire que l'EGR implicitement obligatoire qui pourrit nos moteurs.

 

Reste le problème fiscal. Le gros problème des traceurs...

 

En faisant décanter le fioul domestique (à l'abri de la lumière, sinon, avec le rayonnement solaire, il se transforme en "méduse" infiltrable, le gazole aussi...) on peut éliminer une bonne partie du colorant qu'il contient. Mais la tricherie reste détectable avec un analyseur de gaz relié à l'échappement.

 

Dernier point : la dilution. Je tiens cette information d'un ingénieur de ELF dans les années 80.  Si on faisait le plein d'un réservoir à moitié plein de fioul avec du gazole du commerce et qu'on renouvelle cinq fois cette opération (donc 50 % de fioul au premier plein, 25 % au second, 12,5 % au troisième, 6,25 % au quatrième et 3 % au cinquième)  il resterait assez de traceur pour que la tricherie soit détectable.

En clair : si on triche et qu'on est contrôlé : on se fera prendre.

 

Que se passe t'il si on se fait prendre ?

 

On doit payer la différence de taxes entre le gazole et le fioul depuis que le véhicule a été mis en service. Le fisc se base sur le kilométrage au compteur.  Il va de soi que les tricheurs sont manifestement des gens malhonnêtes. Donc, ces mauvais citoyens ont intérêt à s'arranger pour que le compteur de leur véhicule affiche le moins de kilomètres possible. ça aussi c'est interdit...

 

Par contre, la loi n'interdit pas à un despotillon d'extrême-centre d'augmenter les taxes sur les carburants à-partir du moment où quelques français ont décidé qu'il valait mieux lui confier notre avenir qu'à une représentante de l'extrême droite.

 

Reste l'utilisation d'huile de Colza qui ne contient pas de traceur. ça peut paraître sympa si on est agriculteur.  Mais attention, l'huile de colza a un indice de cétane de 30 seulement. La consommation du moteur augmente drastiquement. L'hiver, l'huile de colza fige très vite. Et pour finir, sous l'effet de la chaleur dégagée par le moteur, elle se transforme rapidement en vernis qui gomme les injecteurs.  Donc à oublier rapidement, (surtout si vous devez l'acheter au détail) sauf à l'utiliser en mélange avec du gazole de grande marque qui contient plus de détergents que les gazoles de supermarchés.

 

Voilà ! Vous en savez presque autant que moi. Et vous pouvez prendre la décision que vous voudrez.

 

Mais n'oubliez pas que l'utilisation du fioul dans les véhicules Diesel est interdite en France. Et aussi au royaume despotique de Macronnie.

 

20181115120028960-0.jpg



17/11/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 53 autres membres