THOMAS RACING DEVELOPPEMENT

THOMAS RACING DEVELOPPEMENT

Essais sur le circuit du Val de Vienne 20 août 2012

 

 

Le 20 août 2012, a eu lieu une séance d'essais sur le circuit du Val de Vienne. Les objectifs principaux de cette journée étaient de vérifier l'adéquation des choix de ressorts et de réglages d'amortisseurs avec la piste du Vigeant. Il était aussi prévu de réaliser un temps de base qui servira de comparaison début septembre lorsqu'une nouvelle série d'essais sera faite avec les nouvelles gommes.

 

En effet, Michelin a stoppé début 2012 la commercialisation des pneumatiques 16-53-13 et 23-57-13 FR2.0. Il faut donc adapter les réglages aux nouvelles gommes S310 20-54-13 et 24-57-13.

 

Le circuit du Val de Vienne au Vigeant (86) est une piste assez rapide de 3,7 km.

 

http://static.blog4ever.com/2011/10/543047/artimage_543047_3718138_201110230646837.jpg

 

Aujourd'hui, elle est légèrement différente de ce qui est représenté sur le croquis ci-dessus, puisqu'il est possible de couper la chicane de l'Ecole qu'on voit en bas et au centre  du dessin. Ainsi, avec l'étagement de rapports intérmédiaires, l'auto arrive en sixième à l'entrée de la zone rouge en bout de ligne droite. La vitesse de pointe avoisine donc 230 Km/h.

 

 

Dès les premiers tours, il s'est avéré que les réglages de suspension choisis étaient très performants puisque la sensation de pompage ressentie au volant de la martini MK72 l'an passé au niveau du raccordement du virage de l'école avait totalement disparue.

 

 

En contrepartie, le surcroit de puissance disponible sur la Tatuus n'a pas permis de passer à fond certains virages comme c'était possible avec la Martini. La sanction a été immédiate avec une incursion matinale dans un bac à gravier.  La vérification de l'intégrité de l'auto a nécessité un peu de temps. Il faut dire que Brice notre fidèle mécanicien de piste était en voyage à l'étranger et que son absence a fortement diminué notre réactivité malgré l'implication de nouveaux collaborateurs : Antoine, Tony et Yves. Yves est le mécanicien attitré de la Martini de Serge Didiot, Tony, pilote émérite du trophée F3 classic était venu encourager les pilotes du Forum formule Renault notamment Eric à qui il a vendu son ancienne monoplace.  Antoine était venu faire quelques essais avec l'Orion de son père Didier Belleux.

 

Antoine au volant de l'Orion sur la piste du Vigeant. Toutes les photos ont été prises par Mickaël.

 

 

 

Au second plan, derrière la Martini de Ludovic Sennesal, Serge Didiot lutte avec sa Martini blanche et bleue contre une attaque de la Tatuus 1600 de Jean-Marc Bransard.

 

A l'arrière-plan une Alpine de Formule trois devance la Martini qu'Eric a acheté à Tony l'an passé.

 

 

Le moteur de notre Tatuus a tourné comme une horloge, mais si l'auto s'est avérée particulièrement efficace dans les portions sinueuses, un excès manifeste d'appui aérodynamique la ralentissait dans la ligne droite. Par rapport à certaines autres Tatuus deux-litres, il manquait une dizaine de kilomètres/heure au point de freinage.

 

 

La Tatuus de Francis qui a servi d'étalon pour l'estimation des performances de la notre.

 

 

Nous avons eu la surprise de tourner avec une Matra MS11 de Formule un. Cette auto absolument neuve a été construite récemment, conformemémént à l'origine avec les plans des seventies. Elle était pilotée par Alain Serpaggi. A l'époque ces autos étaient conduites par des pilotes tels qu'Henri Pescarolo. L'absence de dispositifs aérodynamique rend cette auto puissante (le moteur V12 délivre 450 chevaux environ) extrêmement délicate à conduire.

 

 

 

Ci dessous une vidéo embarquée dans la Tatuus de notre team.  C'est Antoine qui se charge d'attacher le pilote en l'absence de Brice.

 

On voit passer la Matra alors que le Tatuus est à l'arrêt au feu rouge en bout de pit lane. On la rattrappe au bout de quelques tours.

 

On dépasse quelques autos. On évite laTatuus deux-litres de Francis parti en tête-à-queue.

 

Un tête à queue sans gravité survient en fin de vidéo.

 

Vidéo haute définition. double-cliquer dans l'image pour l'avoir en plein écran.

 

 

Une courte vidéo d'Antoine (décidément, il fait tout...) où on entend le chant fantastique du V12 matra qui tranche avec le son rauque du quatre-cylindres de la Tatuus. 40 ans séparent ces deux autos...

 

 

 

Malgré la visite du bac à graviers, la journée s'est bien passée, mais l'auto nécessite une grosse révision,son adaptation aux nouveaux pneus avant les prochains essais qui auront dans quelques jours sur cette même piste. Des modifications au niveau de l'aérodynamique sont prévues.

 

L'absence de Brice Courtalon n'a pas permis de dépouiller les fichiers d'acquisition de données. Mais ils sont dans la mémoire du système et pourront être bientôt finement analysés afin de faire progresser l'auto.

 

TRD CARS are lubricated by RED LINE

 

 http://www.garage-varinot.fr/red-line-oil-huile-moteur/

 

 

 



23/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 45 autres membres